Share this photo on Twitter Share this photo on Facebook

Des enfants qui jouent

Posted by
Benkirane Thami (Fès, Morocco) on 11 December 2017 in Sport & Recreation and Portfolio.

J'ai des jours
qui ne servent plus, je vous
les donne, ils pourraient
grandir chez les autres, être légers,
soyeux, pleins de soleil,
moi, je les mets dans une boîte
grise sous la terre
et je les vois pourrir, prenez-les moi,
faites qu'ils vivent,
qu'ils deviennent des enfants qui jouent.

Poème de Claude Esteban, in « Le jour à peine écrit », Gallimard, 2006.
Photographie: côte atlantique, route côtière entre Essaouira et Safi, le 15 novembre 2017.

Le pédagogue: from France

Le pédagogue :


Il regagnait sa maison en voiture pour déjeuner, lorsqu’il a aperçu au milieu de la route, un carton à la hauteur duquel, assis sur le trottoir, deux enfants attendaient.
Ils voulaient voir comment le véhicule allait passer sur le carton.
Le conducteur du véhicule n’a jamais su pourquoi, mais il a décidé d’éviter le carton
Peut-être pour narguer les gamins, participer à leur jeu dont il ne connaissait pas les règles, en ayant recours aux siennes qui allaient un peu désorganiser la donne.
Il se sentait rajeunir et appréciait cet instant d’enfance.
En dépassant le carton, il a regardé dans le rétroviseur pour voir la réaction des deux petits.
Il a freiné net et a quitté le véhicule sans attendre.
Un troisième enfant venait de sortir tranquillement du carton pour rejoindre les autres.
Les deux enfants assis sur le trottoir attendaient en fait qu’un véhicule écrase le carton afin de prouver au petit camarade qu’ils ont enfermés dedans, qu’il ne craignait rien pour sa sécurité. Ils avaient du mal à imaginer que le véhicule, en passant sur le carton ne pouvait pas ne pas écraser l’enfant qui était à l’intérieur, puisque le carton avait des rabats et qu’il était fermé. Ils ne comprenaient pas que le jeu pouvait prendre une tournure autre que celle imaginée par eux.
Lorsque le conducteur du véhicule m’a parlé de ce jeu d’enfants, il se demandait toujours comment il a été inspiré pour éviter le carton.
(J’ai abusé de l’espace mis à notre disposition par Thami, et j’espère qu’il ne m’en voudra pas.
Je tenais à vous faire part de ce jeu d’enfant qui s’était déroulé au Maroc au temps de ma jeunesse, il y a de nombreuses années).

11 Dec 2017 7:03am

Ronnie 2¢ from Atlantic Shores, United Kingdom

I like to view the lower part of this image . . it forms a meaningful composition in itself, somehow.

11 Dec 2017 7:24am

Le Krop from Charenton-le-Pont, France

Superbe image double, et même bien plus, avec ce texte qui donne à réfléchir. Le tout me touche beaucoup et a beaucoup de relief vital ***** Bonne journée Benki.

11 Dec 2017 7:52am

omid from mashhad, Iran

Wonderful shot !!!!!!!!!!!!!!

11 Dec 2017 8:27am

Jean-Luc T. from Juignac, France

J'aime beaucoup cette photo. Et le poème d'Esteban aussi.

11 Dec 2017 9:04am

Mireille T. from Ribérac, France

Merveilleuse photo, accompagnée d'un très émouvant poème! Pour ce qui est de l'histoire racontée par le pédagogue, j'en ai froid dans le dos! Belle journée et soyons toujours prudents !

11 Dec 2017 10:43am

julie from France

Homme à la dérive au sein d'une mer tumultueuse dont les enfants (sans bermudas) :) comme piégés dans leurs propre triangle de Bermudes, ne peuvent pas secourir.... Quelle PHOTO !!!! plein d'interprétations sont possibles, mais une seule évidence : ces enfants sont heureux de pouvoir jouer en paix !
Et quel poème... j'ai des moi(s) entiers à donner ; prenez... toutefois, j'en garderai l'us(é)ufruit :)
Chapeau bas Thami pour ce cliché intense et poétique ! Bonne semaine. Bise.

11 Dec 2017 12:36pm

julie from France

@Pedagogue : étranges révélations, un récit glaçant au delà du réel... j'aimerais croire que c'est de la (S)Fiction, à la limite être en train de lire un roman de King. En tout cas ça fait réfléchir... on sous-estime trop souvent nos enfants, on les connait pas....
Fine plume ;) Pédagogue, MERCI de partager et nous informer... Bonne semaine.

11 Dec 2017 1:07pm

@julie: @Pédagogue : je suppose que le carton a un volume important puisqu'il contenait un enfant. En conséquence, au volant d'un véhicule, tout nous incite à l'éviter surtout ne sachant pas ce qu'il peut potentiellement contenir...Une histoire poignante et qui fait froid à l'échine dorsale! Bon début de semaine chal-heureuse!

Existence Artistique from Angers, France

agréable

11 Dec 2017 2:59pm

julie from France

Divine déduction, surtout qu'il fallait faire vite.... bravo Thami ! :)

11 Dec 2017 5:37pm